Ateliers

Atelier Veuze

La veuze, instrument disparu et quasi oublié de la musique bretonne, a pu renaître dans les années 70 grâce à des passionnés. Il a séduit de nombreux musiciens par son plus doux que celui du biniou.

A l’invitation du luthier Hervé Gautier, cette année pour la première fois, l’association La Bouèze ouvre un atelier pour réunir les passionnés de veuze et les curieux.

Cet atelier est ouvert à tous, débutant comme confirmé.

Le groupe comprend actuellement 7 personnes mais reste bien sûr ouvert à tout autre veuzou qui souhaite le rejoindre ! 
Il se réunit le vendredi toutes les deux semaines, sauf pendant les vacances scolaires. 

Les rendez-vous sont fixés à 18h à la Ferme des Gallets à Rennes et l'atelier dure environ 2h.

Calendrier du dernier trimestre 2017 : vendredi 29 septembre, 13 octobre, 10 novembre, 24 novembre et 8 décembre

Participations : 18 € d'adhésion

Renseignements :
02 23 20 59 14 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.laboueze.bzh
Hervé Gautier : 06 31 87 36 97

--

Histoire de la Veuze

La veuze fait partie de la grande famille des cornemuses, elle est présente en Europe dès le Moyen-Âge.

Sa pratique en Bretagne est probablement ancienne de plusieurs siècles. C’est donc un instrument très significatif de la musique traditionnelle d’Ille-et-Vilaine et des régions des marais de Brière et du pays nantais au sens large.
Pour qui ne connaît pas l’instrument il pourrait se confondre avec un biniou avec lequel la veuze a probablement un ancêtre commun.

Des évolutions divergentes auraient conduit à l’élaboration de l’un et de l’autre se partageant le territoire de Bretagne : le biniou à l’Ouest, la veuze à l’Est.

Disparue en Ille-et-Vilaine depuis plus d’un siècle et demi, la tradition s’est maintenue en Loire-Atlantique dans les marais de Brière et de Guérande. La disparition des derniers sonneurs traditionnels se situe dans les années trente. En 1976, un groupe de passionnés fonde à Nantes, l’association "Les Sonneurs de Veuze" afin redonner vie à l’instrument. Un travail de redécouverte et de recherche est mené pour parvenir à reproduire à l’identique un instrument dont les modèles avaient disparu.

Depuis plusieurs années la redécouverte de la veuze se répand en Ille-et-Vilaine et suscite beaucoup d’intérêt. Hervé Gauthier, facteur de cornemuses, possède un atelier sur Rennes et fabrique essentiellement des veuzes. Il animera ce cours à partir de septembre 2017.